FrançaisEnglishDeutsch IBM.communication EspañolItalianoPortugese


L'Horreur ? non : l'heure au Rot


Prolétaires de tous les pays, unissez vous ! L'extérorisation de la vitalité comprotementale de l'Humanité est à ce jour cruellement en défaut de rotoriété. Visualisons l'analyse de ces robuts, ainsi que leur romédiation. On dit couromment :

•  "Le rot c'est dégoûtant."

Alors là, commençons par un contre-exemple immédiat. Le bébé qu'on encourage à roter se libère d'un si grand poids qu'il en devient euphorique, et on trouve alors "que c'est mignon". Cette caractérisation illustrative met en évidence l'inanité de telles abjections.

•  "Le rot c'est un truc de porcs."

Les porcs n'ont infortunément pas l'habitude de roter, leur cri est loin d'un cro et encore moins d'un rot. Pour plus d'exemples, il suffit de consulter la gallerie sonore. C'est sans compter sur la distinction exclusive de l'Humanité à ressentir puis développer un réel plaisir à pratiquer le Rot.


Le refoulement n'est autre que la matérialisation d'un besoin négligé par l'inconscient : c'est parce que nous croyons en l'Homme que nous transformerons la nécessité inconfidente en ce qu'elle est, pour ce qu'elle est, par ce qu'elle est :

1. Le rot guérit.

Pourquoi attendre d'avoir de l'aérophagie pour roter ? Non, non, il faut s'entraîner bien avant pour le maîtriser quand on en a besoin. Et à ce moment-là, en 10 secondes au plus on est guéri de son mal de ventre.

2. Le rot nourrit.

Avec encore plus d'entraînement, il est possible de faire remonter des restes comme de la pizza, et donc pouvoir les manger une deuxième fois ! les vaches l'ont compris depuis longtemps, et ne sommes-nous pas bien au-dessus de celles-ci ? Ces processus élémentaires devraient être naturels chez tout le monde.

3. Le rot fait rire.

En effet, une étude scientifique [1] a montré que le rot ne détend pas seulement les zygomates de celui qui fait le rot, mais aussi de ceux qui l'écoutent, du moins s'ils sont prédisposés. En effet, personne ne rit d'une blague s'il est trop fatigué pour comprendre, et donc pour les rots, il y a certaines conditions physiologiques à remplir pour pouvoir les apprécier. Mais reportez-vous au 1., et on peut donc conclure que le rot finira par faire rire. Il faut que tout le monde s'y mette.

4. Le rot allonge l'espérance de vie.

Evidemment, puisque le rire rallonge l'espérance de vie, ceci est la conséquence directe du 3.

5. Le rot est social.

International même. Intraduisible, il est polyglotte, et pourtant chaque pays a sa spécificité, son accent. Lorsque quelqu'un rote, tout le monde le comprend dans n'importe quel pays, et donc peuvent se mettre à roter à plusieurs, et jouir ainsi d'un plaisir commun.